Miroir du temps

Le bruit innocent du Néant tourbillonnent

Dans un ciel qui tonne.

Le temps arrive pour briller

En l’enfermant dans son linceul.

Dans l’air nouveau

Seul,

Un délicat parfum d’eau :

Le reste d’un silence oublié.

 

Ce poème m’a été inspiré par une photo publiée sur le blog de Vincent Perraud, photographe et archéologue mais aussi poète.

 

Une réflexion au sujet de « Miroir du temps »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s